Archives mensuelles : février 2014

Au sujet de la saison 9 de How I Met Your Mother…

Il y a quelques mois, Life&swing évoquait le retour de la série How I Met Your Mother sur les écrans, marquant (enfin !) la fin du périple amoureux de ce bon vieux Ted Mosby. L’article portait sur les deux premiers épisodes de la neuvième saison, étonnamment drôles et annonciateurs de bonnes choses. Ils étaient même salvateurs : après avoir assisté au déclin d’une si bonne série, on avait enfin l’impression de retrouver l’esprit de ses débuts.

Et bien non. Pas du tout, non. Nous et nos petites illusions, on peut aller se brosser. Car, pour reprendre une expression d’un jeune homme fort avisé, Joey Tribbiani, la visualisation des épisodes de la saison 9 de How I Met Your Mother m’a donné envie de m’arracher un bras et de le balancer sur l’écran. Ils étaient tellement mauvais qu’à la fin des vingt minutes hebdomadaires, j’ai dû ardemment lutter contre le besoin de me rouler en boule en me balançant d’avant en arrière, puis de faire le poirier en hurlant.

Oui j’exagère et si l’on voulait vraiment trouver plus mauvais que cette série, on y arriverait sans peine. Néanmoins, le fait qu’elle ait été bonne un jour rend le public qu’elle a récolté grâce à ses nombreuses et anciennes qualités beaucoup plus exigeant. Il se dit, à juste titre, qu’il est en droit d’assister à des péripéties dignes de ce nom. Qui plus est, cela fait neuf ans qu’on assiste à cette petite sauterie, notre patience a été soumise à rude épreuve.

;

Cece schmidt

Quand on regarde un épisode de la saison 9 de How I Met Your Mother.

;

Qu’est-ce qui cloche dans la saison 9 de How I Met Your Mother ?

;

  • Déjà, quel est l’intérêt de focaliser la saison sur le week end du mariage de Barney et Robin, si la majorité des épisodes sont des flash backs qui se déroulent au même bar que d’habitude et sur des situations qui ne se sont jamais produites ? Hein ? Qu’on m’explique !
  • Mais pourquoi, pourquoaaaaaa Ted est-il devenu si pathétique ? Clairement, il n’a jamais été le personnage le plus intéressant de la série, mais là ça atteint des summums. Et puis il est tout de même censé être le héro de cette petite galéjade. Allez, un peu de nerf mon garçon ! Et divertis-nous.

Ted avant :

;

drunk ted;

Ted maintenant :

;

ted mosby saison 9;

Ce à quoi aurait dû ressembler Ted durant la saison 9 :

;

ted and the mother:

;

  • Rappelons également que le sujet de la série reste la façon dont ce bougre a rencontré la mère de ses enfants. A la fin de la saison 8, on découvrait son visage. On s’attendait donc à ce qu’elle soit plus présente. Mais non. Là encore on se rit de nous car elle n’apparaît que partiellement et l’idée que nous assisterons en détails à un début d’histoire d’amour entre elle et Ted s’amenuise au même rythme que les épisodes restants. Ne parlons pas de toutes les allusions douteuses à la mother qui ont parsemé les huit saisons, ayant l’air de soit-disant éléments déterminants de la rencontre. Pas du tout, ils ne changent rien à la donne.
  • Vous vous souvenez de Barney ? Répliques cinglantes, humour incisif, personnage complètement frappé ? Maintenant, il ressemble à un grotesque pantin désarticulé. Souvent amolli, il est parfois pris d’une crise de gesticulements, tentant de reproduire ses petites blagounettes d’antant. Malheureusement cela ne prend pas (plus). Il a pris un coup de vieux et visiblement les scénaristes aussi.
  • Venons-en à Marshall. J’éprouve une haine incommensurable pour lui. Il me file la migraine, la nervous breakdown, comme on dit de nos jours. Ainsi lorsque j’ai su qu’il serait absent une bonne partie de la saison, mon petit cœur folâtre virevoltait dans une sacrée bringue. Là encore, j’ai bien vite déchanté. Il revient plus insupportable que jamais et monopolise l’attention bien plus qu’il ne devrait.
  • Robin a une coupe de merde.

***

Vous l’aurez compris, à part un épisode de ci de là, la série n’a plus rien pour elle. Et comme si les nerfs de ceux qui poursuivent malgré tout à la visionner – uniquement parce qu’ils ont tenu neuf ans et qu’il serait donc inepte de lâcher maintenant – la diffusion des épisodes est dispersée dans le temps, si bien que l’on ne voit plus rien pendant 4 semaines. Puis un épisode, plus plus rien. Et ainsi de suite.

;

how i met your mother final

Allez, allez, même si on a pas envie on tire sa p’tite révérance et on dégage.

;

Oui, jusqu’au bout tout est parfait (non).

Notre dernier espoir pour ne pas garder un souvenir trop amer de la série : ce pourquoi on la regarde, la rencontre tant attendue de Ted Mosby et sa promise.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Séries