Life&Swing lit Paulette

Si le magazine féminin est vieux comme le monde (ou presque, après tout ce n’est qu’une histoire de quelques siècles), ce média n’a pas dit son dernier mot en matière d’innovation. Exits les Elle, Marie-Claire ou pire, Cosmo : on assiste aujourd’hui à la fin de leur règne des plus tyranniques sur l’univers de la presse. De ci de là sont apparus quelques nouveaux numéros qui se distinguent de leurs prédécesseurs. Des périodiques qui diffusent une nouvelle image des femmes, bien plus proche de la réalité. Des magazines qui parlent à nos centres d’intérêt, à nos atouts, à nos capacités, et qui nous laissent tranquilles avec leurs discours moralisateurs et leurs soit disant conseils pour devenir une personne stéréotypée dont le modèle n’est qu’un mirage (et dieu merci).

Comme je salue l’initiative journalistique et communicationnelle des ces nouveau titres, je parlerai ici de mon expérience de ces nouveaux mags en tant que lectrice.

Aujourd’hui, it’s Paulette’s day !

;

Paulette magazine

Le dixième numéro du mag Paulette

;

Paulette loves the internet :

Avant d’être en kiosque, Paulette était seulement un webzine (donc comme son nom l’indique, disponible uniquement sur internet). L’identité et la fierté de Paulette, c’est de se baser sur l’étroite collaboration qui existe entre l’équipe de rédaction et les lecteurs. Les uns prenant régulièrement la place des autres et vice versa. C’est grâce à cette petite particularité que le magazine s’est développé de plus en plus, jusqu’à être édité sur papier pour les abonnés, puis en février, à être disponible chez le marchant de journaux du coin. En juin dernier paraissait leur dixième numéro. Une occasion de faire le point sur Paulette !

Paulette, c’est quoi ?

;

logo paulette magazine

Qu’est-ce qu’on trouve dans ce périodique ? Qu’est-ce qui justifiait l’apparition d’un énième titre sur les étagères des buralistes, papetistes et autres libraires ? C’est avant tout l’esprit et le ton choisis qui différencient Paulette des autres revues. Au fil des pages, on rencontre des articles sur la mode, la bouffe, la musique, les accessoires. On trouve aussi des rubriques lifestyle ou amour… Mouai. Rien de bien transcendant à première vue. Sauf que l’angle Paulette change tout !

L’angle Paulette, c’est un gros focus sur la créativité et la singularité. En démontre la charte graphique du magazine déclinée sur chaque page. Originale et bien travaillée, on sent de suite un esprit artistique ! Première démarcation donc, au niveau de l’apparence.

Puis, on se penche sur le contenu (parce que la forme sans le fond, n’a pas grand intérêt !). Et on voit que ce n’est pas mal du tout. Le titre, désuet mais néanmoins accrocheur fait le choix de l’alternatif face à la grande consommation. Ici, on ne dicte pas la mode, on l’explique. Les femmes dont on peut lire le portrait ne sont pas une image, elles FONT quelque chose : du sport, de la couture, de la musique, de la BD… On met l’accent sur les passions de toutes ces « Paulettes » (c’est comme ça que sont appelées les filles dans ce magazine) et sur ce qu’elles engendrent lorsqu’elles mettent leur énergie au service de leur hobbys. On se base sur du vécu et sur du concret : le concept est bon !

;

numéro Paulette mode

Un exemplaire de Paulette

articles paulette magazine

En feuilletant Paulette, on retrouve toujours cet aspect graphique.

;

;

;

;

;

;

;

;

;

;

Au niveau des articles, comme nous l’évoquions plus haut, c’est assez divers. Ce qui est agréable, c’est la mise en avant de projets pas toujours grand public. De quoi faire de bonnes découvertes avant tout le monde et frimer devant ses copines. Attention cependant, chez Paulette, on ne se veut pas élitiste non plus. On dit oui à la pop culture, avec ce mois-ci un article sur le nouveau film Joséphine (adaptation de la BD de Pénélope Bagieu) et La Tectonique des plaques, le nouvel album de Margaux Motin.

;

Paulette & moi :

Ai-je bien aimé Paulette ? Les éléments entrant en compte dans le choix de ma réponse étant les mêmes qui répondent à cette question : Aurais-je fait pareil, si c’était moi qui était en charge du projet ?

Oui, on peut dire que j’aime (dire le contraire serait mentir, puisque je me rends sur leur site chaque semaine et que je les suis scrupuleusement sur Tweeter). J’ai beaucoup apprécié l’aspect graphique du magazine. Le support est esthétique et agréable à la prise en main, ce qui est des plus important pour moi ! On sent qu’il est réalisé avec amour et passion, aspects retrouvés par le lecteur. Pour finir le choix des sujets, innovants et rafraichissants. Le petit côté fun et instructif à la fois me plait beaucoup !

;

diy paulette magazine

DIY pour itsy bitsy bikini

;

Néanmoins, et car il faut toujours garder son esprit critique, quelques aspects m’ont un peu rebutée. Tout d’abord, je salue le travail coopératif de l’équipe, vraiment. Bravo, c’est du bon boulot. Mais les autres lecteurs, qui n’ont participé en rien au journal et qui l’achètent quand même, n’ont pas besoin de savoir à chaque coin de page à quel point il est bon de travailler chez Paulette, que sans eux, ils ne seraient rien et ainsi de suite. C’est bon, on a compris ! Les remerciements de l’édito sont faits pour ça, le reste du support pour informer : chaque chose à sa place ! A trop mettre en avant l’esprit d’équipe, il faudrait voir à ne pas devenir intimiste…

Par ailleurs, je suis très admirative de tout le travail mis en place pour essayer de communiquer une autre image des femmes. Mais est-ce parce que l’on sort du stéréotype de genre que l’on doit tirer la gueule ? Sur chaque photo, les Paulettes nous font une mine de 10 mètres de long. C’est parce qu’elles sont sorties de tout le carcan du modèle féminin qu’elles sont devenues comme ça ? On peut faire des tas de choses intéressantes de sa vie et montrer ses belles dents, ce n’est pas cela qui nuit à l’intellect !

Enfin, même si les articles sont prenants car les sujets bien choisis : certains mériteraient d’être un peu plus approfondis, pour ne pas laisser les lecteurs sur leur faims.

Conclusion : je vous recommande vivement de faire un petit tour sur leur site internet et de vous faire votre propre expérience en vous en offrant leur prochain numéro cet été !

Publicités

3 Commentaires

Classé dans Book Store

3 réponses à “Life&Swing lit Paulette

  1. J’aime beaucoup le concept !

  2. Aurely

    Merci de m’avoir fait découvrir cette parution… j’en étais juste restée à Causette…

Envie de jacasser ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s