My week with Marilyn

Affiche du film My week with Marylin

Sorti en avril 2012, My week with Marilyn était le film que l’on attendait pour retracer un passage de la vie de l’icône de beauté et de cinéma, Marilyn Monroe. Malgré tous les ouvrages biographiques publiés sur elle, les documentaires, les vidéos, les interviews de ses proches…la star reste un mystère, un mythe sur lequel on s’interroge toujours et qu’on a envie de pouvoir enfin comprendre.

L’angle proposé par ce film ne nous apporte pas de réponse complète bien sûr, mais il suggère un petit plus par rapport à ce qu’on a déjà vu. Contrairement aux biopics réalisés récemment, My week with Marilyn ne nous expose pas toute la vie de l’actrice, mais seulement son passage sur le tournage du film Le prince et la danseuse, sorti en 1956. My week with Marilyn est inspiré du livre Le prince, la danseuse et moi, un journal écrit par Colin Clark, le troisième assistant du réalisateur sur le tournage de l’époque. Publié en 1995, cet ouvrage narrait sa rencontre avec l’actrice la plus adulée du moment.

Photo film Marylin Monroe

Marilyn and Mr Miller, son mari

Ce film nous dépeint une histoire qui, bien que romancée, est vraie et très bien retranscrite. Cela vient peut-être du fait que Marilyn Monroe, même si elle occupe une place prédominante dans le film, n’est pas le personnage principal. En effet, c’est l’histoire de Colin qui nous est contée. Colin et son épopée vers son premier amour, un amour impossible. C’est d’ailleurs lui qui nous relate cet événement et offre aux spectateurs sa propre vision des choses. Nous assistons à son cheminement : jeune homme ambitieux, énergique et plein de ressources au début du film, nous le voyons petit à petit être subjugué par Marilyn et tomber complètement sous le charme de cette femme resplendissante. Jusqu’à ce que, à la fin, il  laisse sa passion pour l’actrice prendre le pas sur celle qu’il cultivait pour le cinéma. Simon Curtis, le réalisateur, nous offre donc un récit en trois temps, marquant la progression du jeune homme dans son dévouement et son admiration pour la vedette.

En plus de la narration biographique, ce film rejoint ceux qui choisissent comme décor…leur propre décor, c’est à dire le septième art ! Nous assistons à la réalisation d’une œuvre dans les années 50, avec les problèmes des acteurs, les soucis techniques, les costumes, les lumières, les répétitions…La possibilité qui nous est donnée d’être nous aussi, derrière la caméra, contribue au fait que ce film reste dans la justesse, et nous aide à découvrir un peu plus le mystère Marilyn.

Colin Clark, film My week with Marylin

Colin Clark

Emma Watson, My week with Marylin

Emma Watson as Lucy, la costumière du tournage

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Cinéma

Envie de jacasser ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s